« J’ai choisi d’entreprendre en franchise pour bénéficier d’un support dans la réalisation de mon projet », Julie Kerdraon

« J’ai choisi d’entreprendre en franchise pour bénéficier d’un support dans la réalisation de mon projet », Julie Kerdraon

Fin 2017, Julie Kerdraon ouvrait son magasin La Maison du Savon de Marseille à Valenciennes. Trois ans après, elle fait le bilan et témoigne de cette aventure entrepreneuriale avec la franchise La Maison du Savon de Marseille.

Toute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Julie Kerdraon : J’ai 29 ans, je suis maman depuis peu. J’ai ouvert ma boutique La Maison du Savon de Marseille à Valenciennes en décembre 2017. 

J’ai choisi d’entreprendre en franchise pour bénéficier d’un support dans la réalisation de mon projet. Après avoir étudié différents concepts de franchise permettant d’ouvrir un magasin j’ai choisi de devenir franchisé La Maison du Savon de Marseille. 

Avant de me lancer dans la création de ma propre entreprise, j’avais commencé par travailler dans un magasin, ce qui a été un vrai levier pour le reste de ma carrière. Les différentes expériences aux sièges m’ont également beaucoup apportées pour mener à bien ce projet.

Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagnée dans votre activité par votre franchiseur ?

Nous avons bénéficié de plusieurs jours de formation au siège de La Maison du Savon de Marseille et nous sommes accompagnés au quotidien par les équipes du réseau. La formation initiale dispensée aux nouveaux franchisés a été une étape primordiale pour bien démarrer. L’idéal serait que le réseau en organise d’autres tout au long de l’année. 

Les relations avec les autres franchisés du réseau sont également très bonnes, après tout nous sommes une équipe et à plusieurs on va plus loin !

Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé et, avec le recul, diriez-vous que le concept La Maison du Savon de Marseille est bien positionné ?

Oui, même s’il y a toujours des axes d’amélioration en s’appuyant sur les retours du terrain et de l’environnement de la société. Le concept est bien positionné, sans aucun doute, et l’étude de marché que nous avions réalisée colle avec la réalité du terrain. 

C’est notre troisième année d’activité et on continue de tout faire pour consolider cette belle aventure. Pour développer notre chiffre d’affaires, on mise sur la fidélisation, le conseil client approfondi, la communication sur les réseaux sociaux et on s’attache à s’adapter aux changements du marché et des nouveautés.

Pensez-vous que vous auriez pu mener seule ce projet et, si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

Sans hésitation ! Honnêtement, je ne pense pas que j’aurai pu ouvrir ma boutique seule, pas du haut de mes petits 29 ans.

Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par la franchise La Maison du Savon de Marseille ?

Consolidez bien votre projet et foncez !